JURA-THAI-DISCOVER and Caves of Thailand

Trouillette 11/09/2012 Plongée de Stéphane aux Conduits

Mardi 11 Septembre : TROUILLETTE

Champfromier (Ain)

Participants: Stéphane Girardin

Stéphane : J'y suis allé seul ce mardi et, pour progresser de manière significative, je me suis dis avant la plongée que j'attacherai mon fil à de longs intervalles et que je couperai les vieux fils au retour, sauf dans les endroits exigus.

 

Je suis partis avec deux blocs en dorsal de réserve et un en relai à vider complètement, seul façon de ne pas utiliser partiellement toutes mes bouteilles et me retrouver en fin de plongée avec trois blocs plus ou moins
vides et donc difficilement utilisables la fois prochaine, ...à moins de pouvoir en amener d'autres à chaque fois mais ce n'est pas envisageable question de moyens logistiques... J'utiliserai les trois blocs à fond lorsque je serai vers le laminoir et que je pourrai voir la suite tranquillement, sans devoir rentrer sur les tiers à peine celui-ci atteint.

  Donc me voilà partis et parvenu à 80 m. j'ai été obligé de me
raviser : les vieux fils sont quelques fois ramenés en boucles parallèles
pendant du plafond ou traînant par terre en grappe et, vu la visi dégradée au
retour, ce serait dangereux de ne pas les couper de suite et de mal attacher
mon fil. Donc je m'affaire à couper, dérouler, couper, dérouler, etc...L'argile
dégringole du plafond, la visi tombe parfois à 20 cm, je ne lâche pas le fil,
continue à m'affairer de la même manière un peu plus loin et ainsi de suite...
Résultat dérisoire  : 30 m de plus avant d'être à la moitié de la bouteille et devoir revenir dans une belle touille vu le temps passé sur une petite portion.

 

Solutions ? Premièrement, je vais amener des blocs alu-carbone car
ils sont légers et de bonne autonomie vu que c'est des 300 bars. Ils
nécessitent des plombs mais j'en ai encore amené sur place cette semaine. Mais ce serait surtout beaucoup plus simple à deux : un qui déroule et fixe, l'autre qui coupe les vieux fils : progression rapide et sûre, touille grandement diminuée même à deux car pas de stagnation au même endroit pour bricoler, etc...

 

Si personne de dispo en plongée, vu que je me suis attaché à ce
siphon, je vais peut-être retourner le plonger seul le mardi 25 ou le mercredi.
Vu la disposition des vieux fils enlevés il y aura probablement déjà bien moins de ménage à faire. En revanche, si une personne pouvait venir pour le portage pour l'aller et le retour ce serait cool.

Ce mardi à l'aller ça a été car, avec Nico et Möwgli on était venu
déposer du matos le samedi, mais j'ai évidemment dû sortir le matos au retour en deux fois. C'est clair qu'en journée en semaine c'est pas évident non plus mais rien que le soir ce serait cool.

 

Il semble qu'en gros le siphon parte dans l'axe de la galerie sèche aval jusque vers 50-60 m. puis qu'il prenne la direction de la galerie sèche qu'il y a en amont, donc en gros virage à 45 degrés sur la droite. Dans le virage il y a une amorce de galerie qui à l'air bouchée plus loin. La deuxième partie est en ligne droite, la forme est triangulaire : large au sol de deux mètres environ, les parois se rejoignent au sommet où il y a une faille d'où sort l'argile (genre S3 de la Bouna mais pile au-dessus et non décalée).

Le siphon précédent rejoint peut-être celui-ci au niveau des 20-30 premiers mètres,  en bas de la faille impénétrable.



13/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres