JURA-THAI-DISCOVER and Caves of Thailand

Siphon vaicu é la Trouillette

 

 

 

Preparation de Stèphane en compagnie de Maya  (photo Tournier Thierry 2011)

 

 

 

 

 

Ce mercredi 23 Novembre 2011, Stéphane Girardin à franchit le siphon terminal de la galerie Saint Valentin, après près de 4 heures de plongée.

 

La galerie noyée qui avait vu ses premiers explorateurs dès 1972 grâce a Michel Bugnet et son équipe du SCL, relayé par les plongeurs du Spéléo club de Bellegarde, sous la houlette de Michel Neyroud, et des plongeurs Spéléo de Paris.

Le siphon à enfin été vaincu après de nombreuses tentatives parfois malheureuse, avec la perte de Patrick Rouillon (PSP) au début des années 80.

 

Stéphane à émergé au bout de 800 mètres avec un passage à -55m.

 

 

Les condition météos exeptionnelles ont permis de filmer l'explo plongée de bout en bout dans une eau limpide.

 

Un bémol a cette bonne nouvelle, c'est que la galerie replonge en zone noyée au bout de quelques mètres, ce qui complique encore une fois les exporations futures.

 

De nouveaux projets sont en cours, les explos à la Trouillette sont loin d'être terminées. 

 

Bravo à Stéphane, pour sa première, à son expérience et à sa pugnacité.

 

Ci-dessous, ne petite description de sa première post siphon et perspectives:

 

"

Il y a d'abord une cloche avec une cheminée sur env. 8 mètres visibles, sans appui depuis l'eau... Puis une très confortable sortie de siphon avec une autre cheminée qui à l'air de pincer et le siphon qui reprend aussitôt ensuite. Normalement il devrait y avoir des images grâce à la caméra de Jérome.

 Pour cette année je ne pense pas y retourner mais je tiens à revenir avec le recycleur fermé (plus léger et plus performant niveau consommation et décompression) l'année prochaine pour (enfin) y faire une topo et plonger le siphon suivant, probablement avec l'aide de quelqu'un suivant la difficulté de mise à l'eau (ou plutôt de sortie au retour) du deuxième siphon que je n'ai pas pu estimer hier. Mise à l'eau version phoque sur la banquise ça le ferait tout seul mais la sortie sur pente argileuse serait peut-être plus rude.

 Histoire de ne pas sortir le matos encore disponible pour rien je pense aller jeter un oeil à l'occasion au siphon de la galerie du Mât car c'est moins long et j'ai ce qu'il faut. Il y aurait aussi comme but à l'occasion la topo de la galerie des siphons successifs de Michel au début du siphon du Mât avec la plongée de celui entrevu là-bas."

 

 

 

(affaire à suivre)

 

 



24/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres